De la sensibilité d'un modèle mathématique

Conférence performée en duo avec Coralie Maurin

 

Redressement de l'Impatiens par Wilhelm Friedrich Philipp Pfeffer (1845 - 1920)

De la sensibilité d’un modèle mathématique reprend la forme de la conférence-performance pour faire émerger de la poésie à partir d'une réflexion scientifque.

Interprétée par Coralie Maurin et Aurélia Nardini , la performance se présente sous la forme de la lecture et de la mise en sons d’échanges de courriers électroniques entre Bruno Moulia (Directeur de recherche à l’INRA et responsable de l’équipe de recherche en biologie mécanique MECA) et Coralie Maurin, artiste plasticienne spécialisée dans le son.

Le spectateur saisit très rapidement que Coralie et Bruno collaborent à la création d’un dispositif hybride, à mi chemin entre l’outil de recherche scientifique et le générateur de paysage sonore.

En effet, touchée par la texture sensible de la démarche de recherche du chercheur et de son équipe, Coralie souhaite détourner le simulateur graphique qu’ils ont créé à partir d’un modèle mathématique qu’ils ont inventé (le modèle AC) pour en faire un outil de poésie : Coralie souhaite que le simulateur pioche des sons dans une banque de données et les diffuse au fur et à mesure de l’évolution de la simulation graphique.

Progressivement, en mots et en chants, les échanges dérivent : de la sensibilité perceptive des plantes à la sensibilité émotionnelle des individus qui les observent, du monde virtuel des pensées au monde perceptible des formes et des couleurs, de la démarche des chercheurs en sciences de la vie à celle des chercheurs en sciences du

sensible, la performance invite les spectateurs à un voyage intérieur.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now